Pour diffusion immédiate

Toronto (Ontario), le 2 octobre 2017 - Plus grande collaboration entre les entrepreneurs et les organisations établies, intensification de l’innovation, transparence accrue de la réglementation, nouvelle stratégie de cybersécurité, protection des consommateurs, règles de jeu plus équitables pour les banques de petite et moyenne taille sont certains des principaux thèmes abordés par le ministère des Finances dans le cadre de la mise à jour de la Loi sur les banques, qui ont l’appui du secteur bancaire canadien.

L’Association des banquiers canadiens (ABC) a transmis son mémoire au ministère des Finances en réponse au deuxième document de consultation sur l’examen du cadre fédéral régissant le secteur financier. Dans son mémoire, l’ABC, qui représente plus de 60 banques canadiennes et étrangères exerçant des activités au Canada, a exprimé son appui à un ensemble de propositions ambitieuses avancées dans le document de consultation, susceptibles de catalyser l’innovation, de favoriser une concurrence saine, d’améliorer l’expérience client et de raffermir les mesures de cybersécurité rigoureuses déjà implantées par les banques.

« Les services bancaires évoluent à grande allure. Il est essentiel que la législation régissant le secteur reflète cette réalité et facilite l’investissement dans la technologie pour que le Canada reste un chef de file de l’innovation dans le domaine des services financiers », a déclaré Neil Parmenter, président et chef de la direction de l’Association des banquiers canadiens. « Dans cette consultation, le gouvernement fédéral propose d’importantes mesures en vue de moderniser l’écosystème bancaire qui fera progresser le Canada et dont profiteront tous les intervenants. »

Voici certains des enjeux abordés dans la réponse de l’ABC :

  • Préciser la limite des activités liées à la technologie auxquelles les banques peuvent participer.
  • Faciliter la collaboration entre les banques et les entreprises de technologie financière.
  • Alléger le fardeau réglementaire et les attentes en matière de fonds propres à l’égard des banques de petite et moyenne taille.
  • Élaborer une nouvelle stratégie de cybersécurité et faire du Canada un chef de file mondial dans ce domaine.
  • Appuyer un cadre consacré à la protection des consommateurs, qui soit sous la supervision de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.

Le mémoire de l’ABC peut être consulté sur son site Web, www.cba.ca.

À propos de l’Association des banquiers canadiens

L’Association des banquiers canadiens est la voix de plus de 60 banques canadiennes et étrangères qui contribuent à l’essor et à la prospérité économiques du pays. L’ABC préconise l’adoption de politiques publiques favorisant le maintien d’un système bancaire solide et dynamique, capable d’aider les Canadiens à atteindre leurs objectifs financiers. www.cba.ca

– 30 –

Renseignements

Peter Marisette
pmarisette@cba.ca
514-840-8747, poste 261

L’avenir du travail dans les banques : profondément humain

Cinq principes directeurs stimuleront la création de la main‑d’œuvre de l’avenir dans le secteur, veillant à ce que les banques aient le bon équilibre entre capital humain et capital numérique pour naviguer à travers les méandres de l’économie moderne.

Tout

Neil Parmenter, président et chef de la direction de l’ABC, discute sur BNN Bloomberg des moyens employés par les banques pour bien traverser la pandémie de COVD-19 (en anglais)

Les Canadiens et leurs activités bancaires

Protection des renseignements personnels