Un toit qui fuit, un accident d’automobile, un grave problème de santé, voilà quelques-uns des mauvais coups que la vie nous réserve parfois. Et ces mauvaises surprises peuvent nous affecter financièrement si nous n’y sommes pas préparés.

Voici cinq manières d’alléger le fardeau des dépenses non planifiées :

  • Épargnez – Mettez de l’argent de côté pour couvrir une dépense majeure qui pourrait survenir à la retraite. Vous pouvez aussi obtenir de votre banque une marge de crédit pour assurer vos arrières le jour où vous aurez un urgent besoin d’argent (soyez quand même prudent(e) : cette solution pourrait venir augmenter les dettes que vous auriez du mal à rembourser).
  • Épargnez intelligemment – Mettez de l’argent de côté, par retrait automatique, dans un compte que vous réserverez aux jours difficiles (vous ne vous en rendrez même pas compte!). Réfléchissez aussi au meilleur véhicule d’épargne pour votre fonds d’urgence : par exemple, vous ne paierez pas d’impôt sur les revenus de placements d’un compte d’épargne libre d’impôt.
  • Remplissez les papiers requis – Signez une procuration relativement à vos biens et à vos soins de santé. Consultez un notaire pour bien rédiger la procuration.
  • Planifiez – Prévoyez un poste à votre budget pour votre réserve d’urgence. Si vous n’avez pas d’argent pour faire face à une dépense imprévue, réduisez vos autres postes de dépense afin de vous constituer un fonds d’urgence.
  • Songez à souscrire une assurance – Au moment de prendre votre retraite, vous ne bénéficierez peut-être plus du régime privé d’assurance maladie auquel vous participiez au travail. Envisagez de souscrire une police d’assurance-maladie personnelle pour couvrir les coûts éventuels de soins de santé à la retraite.