Se chercher un ou une colocataire est stressant en soit... Le faire en sachant que certaines offres peuvent cacher une arnaque, l’est doublement! Découvrez ici comment fonctionne cette arnaque, quels en sont les signes précurseurs ainsi que quelques conseils pour bien l’éviter.

Bien que tout le monde puisse tomber victime de l’arnaque du colocataire, les criminels visent souvent les étudiants post-secondaires. Lorsqu’une annonce de colocation est publiée, des fraudeurs peuvent bien y répondre dans l’objectif de voler l’annonceur. 

Comment fonctionne l’arnaque du colocataire

Voici comment cette arnaque se déroule généralement :

  • Un étudiant met une annonce en ligne et reçoit un courriel d’un potentiel colocataire.
  • Le potentiel colocataire clarifie les questions habituelles, dont le prix du loyer.
  • Par la suite, il donne une série d’excuses expliquant la raison pour laquelle il ne pourra pas voir les lieux. Par exemple, il se trouve à l’étranger ou en dehors de la province pour l’été.
  • Il enverra un chèque d’une valeur supérieure au loyer. Par exemple, un chèque de 2 400 $ pour un versement initial de 800 $. 
  • Il demandera à ce que la différence soit remise à une tierce partie pour couvrir le billet d’avion ou d’autres dépenses. 
  • Ensuite, une fois le paiement traité, notre étudiant se rendra compte que le chèque est frauduleux. Pire encore, il aura perdu la différence entre le montant du chèque déposé et le montant initialement demandé, qu’il aurait remise de ses propres fonds à la tierce partie complice.
  • Dans d’autres cas, le criminel pourrait déclarer avoir envoyé accidentellement un chèque d’un montant plus élevé. Toutefois, le résultat est le même. Une fois que l’étudiant aura renvoyé la différence, il découvrira que le chèque était frauduleux et qu’aucuns fonds n’avaient été déposés dans son compte.
  • Voici un exemple de courriel illustrant cette arnaque :

    Chère Justine,

    Je suis très intéressée par la chambre annoncée en ligne. Je m’appelle Emilie, j’ai 20 ans et je suis une personne affable, discrète et propre. J’étudie à Montreux, en Suisse. 

    Je compte déménager au Canada pour une session à l’étranger. La chambre annoncée me conviendrait très bien et je peux y emménager avant le début des classes. Vous avez mis un loyer de 600 $ mais je suis sûre qu’il y a d’autres frais. Mon oncle aux États-Unis vous enverra donc un chèque de 2 200 $. Je vous prie de garder ce que je dois pour confirmer que j’ai la chambre et de renvoyer le solde à mon oncle pour qu’il m’achète mon billet d’avion, car je passe le visiter avant. 

    Je vous prie de me communiquer votre adresse postale pour que je puisse procéder avec le paiement.

    Je suis une personne fiable et de confiance. Nous nous entendrons à merveille, j’en suis certaine. 

    Merci,
    Emilie

    Signes précurseurs

    • Le ton du fraudeur « suppose » que vous l’avez choisi comme colocataire.
    • Le fraudeur ne demandera pas des détails au sujet de la chambre, comme une photo.
    • Le fraudeur vous demandera d’enlever l’annonce du site.
    • Le fraudeur vous offre immédiatement de l’argent, une somme bien supérieure au loyer, et vous demande de renvoyer la différence à une tierce partie spécifique.
    • Quelque chose vous semble louche. Pourquoi votre potentiel colocataire n’attendrait pas votre réponse avant d’envoyer le chèque? Pourquoi devriez-vous déposer un gros montant et renvoyer la différence à un inconnu?
    • Conseils pour éviter l’arnaque du colocataire

      Heureusement, vous pouvez éviter de telles arnaques en suivant ces conseils :

      • Assurez-vous de rencontrer en personne tout potentiel colocataire.
      • Obtenez le nom du candidat au complet, son numéro de téléphone et des références (anciens propriétaires ou employeurs).
      • Ne donnez à personne vos renseignements personnels ou financiers.
      • Évitez de faire des transferts électroniques dans des circonstances troubles ou à des inconnus.
      • Faites attention aux personnes qui envoient un paiement en trop. Si vous recevez un paiement supérieur à ce que vous avez demandé, refusez-le tout simplement!
      • Demandez un premier versement en liquide ou par virement électronique plutôt que par chèque. Les paiements électroniques, comme les virements de fonds par courriel ou les virements bancaires, sont garantis et rapides. Les chèques, par contre, prennent un temps de traitement, surtout lorsqu’ils sont tirés sur un compte étranger, et peuvent être frauduleux. En outre, vous êtes responsable de tout chèque frauduleux déposé dans votre compte.