Pour certains parmi nous, il semble que les dessins animés futuristes de notre enfance sont devenus réalité : des appareils pour régler la température de la maison à distance, des aspirateurs qui nettoient le sol sans qu’on ait à quitter son fauteuil, une liste d’épicerie envoyée par courriel à partir du frigo‑même! Bienvenue au monde de l’Internet des objets (IdO), une expression encore inconnue il n’y a pas si longtemps. Aujourd’hui, nous avons presque tous chez nous un appareil connecté ou intelligent autre que l’ordinateur et le cellulaire. Mais nous sommes nombreux à ignorer que ces appareils connectés à Internet nous rendent vulnérables aux cyberattaques.

Qu’est‑ce que l’IdO et comment les appareils sur l’IdO vous rendent‑ils vulnérables?

L’Internet des objets est une expression utilisée pour décrire une solution permettant à des appareils de se connecter à Internet. Des téléviseurs et systèmes de jeux, aux thermostats, détecteurs de fumée et luminaires, les appareils IdO qu’on retrouve chez soi servent diverses fins. L’IdO comprend aussi bien les systèmes de sécurité à domicile intelligents, comme l’installation de fermeture domotique, l’ouvre‑porte de garage et les systèmes et caméras de surveillance, que les appareils ménagers intelligents, comme le réfrigérateur, la cafetière et l’aspirateur. Votre moniteur d’activité physique ou de pression artérielle est connecté à Internet? Voilà que vous, également, faites partie de l’IdO!

Si elle n’est pas sécurisée, toute connexion à Internet expose vos renseignements personnels au piratage informatique. Vos appareils connectés à Internet grâce à l’IdO mettent vos effets personnels devant le même risque : par exemple, un pirate informatique peut contrôler votre ouvre‑porte de garage et accéder ainsi au contenu du garage, voire de la maison.

Quelle est la solution?

Sécurité publique Canada incite les Canadiens à utiliser leur bon jugement (#ConnectéFuté) quand ils se connectent à Internet et de bien protéger leurs renseignements personnels et leur vie privée. Voici quatre mesures simples à adopter :

  1. Choisir un mot de passe solide pour le réseau WiFi à domicile, qui soit difficile à deviner.
  2. Changer le nom d’utilisateur et le mot de passe prédéfinis par le fabricant de tous les appareils connectés par l’IdO. Choisir plutôt un mot de passe unique et solide. Consulter les caractéristiques de sécurité, les conseils et les vidéos descriptives sur le site du fabricant.
  3. Envisager d’établir un réseau spécifique à domicile pour connecter les appareils à l’IdO, qui sera indépendant du réseau principal sur lequel l’ordinateur et les appareils mobiles sont connectés. Vérifier périodiquement quels sont les appareils connectés au réseau WiFi.
  4. Vérifier régulièrement, mais au moins une fois par an, s’il y a des mises à jour de logiciel sur tous les appareils connectés par l’IdO. Au besoin, demander de l’aide à un proche ou à un professionnel.

Consultez le site de Sécurité publique Canada pour plus de conseils.

Comme toujours, assurez‑vous que vos ordinateurs personnels et vos appareils mobiles sont munis de logiciels de sécurité à jour et que la plus récente version du système d’exploitation y est installée. Vu qu’on estime à plus de 20 milliards le nombre d’appareils partout dans le monde qui seront connectés sur l’IdO d’ici l’année prochaine, la protection de vos renseignements personnels et de vos appareils contre le piratage informatique est un bon investissement du temps que vous avez sauvé en ne passant pas l’aspirateur et en ne rédigeant pas vous‑même la liste d’épicerie!