L’arnaque de l’ARC – un fraudeur s’essaie à duper les gens, se faisant passer pour un agent de l’Agence du revenu du Canada (ARC) – s’effectue par divers moyens : au téléphone, par courriel, par message texte, et autre. Voici quelques‑unes des méthodes suivies par les arnaqueurs pour vous amener à révéler vos renseignements personnels :

  • « Je suis un représentant de l’Agence du revenu du Canada. Nous avons des preuves que vous avez mal rempli votre déclaration d’impôt! Vous devez 1 520 $ en impôts au gouvernement qu’il faut payer en bitcoin immédiatement pour éviter des pénalités. »
  • « Vous devez de l’argent à l’ARC. Nous acheminerons bientôt votre dossier à une agence de recouvrement. Communiquez avec nous immédiatement. »
  • « Cette année, vous avez droit à un remboursement de 750 $. Cliquez ici pour les réclamer. Le lien expire dans 5 jours. »

Comment déceler l'arnaque de la saison des impôts

Les communications par téléphone, courriel ou texto peuvent paraître authentiques. Toutefois, elles comportent souvent des indices révélateurs d’une arnaque :

  1. Le message contient des menaces au sujet d’une dette quelconque que vous devez à l’ARC.
  2. Le message comporte un sens d’urgence, ou un avertissement que la police sera contactée si vous n’y répondez pas.
  3. Le message renferme un lien sur lequel on vous demande de cliquer pour vérifier votre identité et entrer vos renseignements personnels pour recevoir un remboursement ou un avantage quelconque.

Voici un exemple de texto frauduleux, supposément provenant de l’ARC, comprenant un lien qui permettra aux fraudeurs de recueillir vos renseignements personnels :

Le site Web de l’ARC affiche des renseignements au sujet des arnaques et des moyens de vérifier si l’ARC essaie vraiment de vous contacter.

Voici ce que l’ARC ne fera jamais :

  • Vous envoyer un courriel avec un lien vous demandant de révéler vos renseignements personnels ou financiers.
  • Vous appeler et menacer de vous arrêter ou de vous envoyer la police.
  • Vous envoyer un courriel avec un lien pour encaisser votre remboursement.
  • Vous demander un paiement par carte de crédit prépayée, à travers un site de diffusion de musique en continu ou par cryptomonnaie.
  • Vous envoyer un message texte pour n’importe quelle raison. Dans aucune circonstance l’ARC n’utilisera la messagerie texte ou instantanée pour communiquer avec les contribuables.

Si vous recevez un appel ou un courriel vous indiquant que vous devez de l’argent à l’ARC, communiquez directement avec l’Agence ou vérifiez « Mon dossier ». Communiquez immédiatement avec votre institution financière si vous croyez avoir fourni accidentellement vos renseignements financiers à un fraudeur.