En bref

  • Les banques sont des chefs de file de la cybersécurité au Canada. Elles ont considérablement investi dans les efforts de prévention afin de protéger le système financier ainsi que les renseignements personnels de leurs clients.
  • Selon les estimations du Forum économique mondial, les cyberattaques coûteront 8 billions de dollars aux entreprises au cours des cinq prochaines années.
  • De plus en plus de transactions sont effectuées en ligne, avec 76 % des consommateurs affirmant accéder aux services bancaires en ligne ou sur leur appareil mobile.

Les faits

Les banques au Canada sont à l’avant‑garde de la prévention et de la détection des cybermenaces. Elles collaborent entre elles ainsi qu’avec les organismes de réglementation, les forces de l’ordre et tous les niveaux de gouvernement en vue de partager les pratiques exemplaires et les autres renseignements pertinents à la lutte contre le cybercrime en expansion.

Le cybercrime est une menace croissante au Canada. En effet, la numérisation de tous les aspects de l’entreprise et la croissance de « l’Internet des objets » créent de nouvelles occasions d’affaires, mais aussi des vulnérabilités notamment face aux cyberattaques.

Un rapport de la Chambre de commerce du Canada souligne que le marché numérique connaît une croissance exponentielle, plus rapide que celle de l'économie traditionnelle. L’économie électronique mondiale de 2015 était estimée à 4,2 billions de dollars1. En outre, un rapport du Forum économique mondial suggère que les cyberattaques pourront coûter aux entreprises 8 billions de dollars au cours des cinq prochaines années2.

Parallèlement, de plus en plus d’opérations bancaires s’effectuent actuellement en ligne, 76 % des Canadiens accédant aux services bancaires sur Internet ou sur leur appareil mobile3. Les banques ont prévu des systèmes de sécurité de pointe afin de protéger les renseignements personnels et financiers de leurs clients. Dans le cours normal de la conduite des affaires, les banques surveillent activement leurs réseaux et effectuent un entretien régulier afin de veiller à ce que les menaces en ligne ne présentent pas un danger pour leurs serveurs ni n’interrompent le service pour leurs clients.

Ce que font les banques contre le cybercrime

Les banques sont des chefs de file de la cybersécurité au Canada. Elles ont considérablement investi dans les mesures de prévention les plus avancées pour protéger tant le système financier que les renseignements personnels de leurs clients. Au cours des dix dernières années (2007‑2017), les banques ont investi 84,5 milliards de dollars en technologie, y compris les solutions technologiques destinées aux mesures de sécurité4.

En fait, les mesures et les procédures de protection font partie de l’approche globale des banques en matière de sécurité. Cette approche comporte également des équipes d’experts en sécurité qui surveillent les opérations, préviennent et détectent la fraude et maintiennent la sécurité des comptes clients.

Collaboration avec d’autres secteurs

À l’avant‑garde de la prévention et de la détection des menaces contre la cybersécurité, le secteur bancaire continue à donner l’exemple pour rehausser la résilience du secteur financier face aux cybermenaces, en partenariat avec les principaux intervenants au sein de l’État et des forces policières.

Depuis 2006, l’ABC collabore résolument avec Sécurité publique Canada dans la campagne annuelle du mois d’octobre, Mois de la sensibilisation à la cybersécurité. Il s’agit d’un effort international mené par les gouvernements et le monde des affaires en vue de sensibiliser au cybercrime, à la sécurité sur Internet, et aux moyens dont disposent les individus pour protéger leurs renseignements personnels et financiers.

Le secteur bancaire poursuivra sa collaboration avec le gouvernement fédéral et le Centre canadien pour la cybersécurité en vue de mettre en œuvre efficacement la nouvelle Stratégie nationale de cybersécurité, et d’atteindre l’objectif commun de créer un environnement en ligne plus résilient et plus sécuritaire pour les citoyens et les entreprises.

Ce que peuvent faire les clients

Les banques ont prévu des systèmes de sécurité solides et travaillent sans relâche pour, d’un côté, protéger les clients contre la fraude, et de l’autre, aider la police dans ses enquêtes. Parallèlement, les clients ont un rôle à jouer pour se protéger eux‑mêmes.

Le site Web de l’ABC offre de nombreux articles expliquant comment reconnaître une menace en ligne. Également, l’ABC publie périodiquement son Conseil en matière de prévention de la fraude dont chaque numéro expose une arnaque différente et présente les moyens de s’en protéger.


1 Chambre de commerce du Canada : Cybersécurité au Canada : Solutions pratiques à un problème de taille, avril 2017
2 Forum économique mondial, The Global Risks Report 2018 : www3.weforum.org/docs/WEF_GRR18_Report.pdf
3 Abacus Data, Les Canadiens et leurs activités bancaires, décembre 2018
4 ABC, données obtenues auprès des six plus grandes banques