Il n’en faut aux cybercriminels qu’une petite quantité de vos renseignements personnels pour voler votre identité en ligne et commettre des crimes financiers. Donc, faites attention à vos renseignements de base, comme votre nom, votre date de naissance et votre numéro d’assurance sociale, qui peuvent servir comme point de départ aux criminels pour usurper votre identité et commettre de la fraude financière.

Cinq signes révélateurs d’un possible vol d’identité

  • Vous recevez un appel ou une lettre vous informant que votre demande (que vous n’avez pas faite) de prêt ou de carte de crédit a été / n’a pas été approuvée.
  • Tout d’un coup, vous ne recevez plus vos relevés de carte de crédit (ou autre) par la poste.
  • Une agence de recouvrement communique avec vous pour le solde impayé d’un compte en votre nom que vous n’avez jamais ouvert.
  • Votre relevé bancaire montre des achats que vous n’avez jamais faits.
  • Vous êtes incapable de vous connecter à vos comptes en ligne ou de rétablir le mot de passe de votre courriel ou de votre compte bancaire en ligne.

Mesures prises par les banques pour protéger leurs clients

Les banques ont prévu des systèmes de sécurité de pointe ainsi que des spécialistes pour protéger les renseignements des clients et pour éviter que ces derniers ne deviennent victimes d’une fraude financière. Le travail des banques pour protéger les consommateurs est un effort vigilant et continu, en étroite collaboration avec les forces de l’ordre, afin d’informer les consommateurs des mesures qu’ils peuvent prendre pour réduire, voire éliminer, les risques.

Conseils pour protéger vos renseignements personnels

  • Évitez l’excès – Soyez prudent quant aux données personnelles que vous communiquez. Ne révélez votre date de naissance, votre NIP, ni aucun autre renseignement personnel ou financier, à moins que vous n’ayez initié l’appel vous‑même ou que vous soyez certain de l’identité de votre interlocuteur, puisqu’il existe de faux comptes de médias sociaux. Assurez‑vous que vos comptes sur les médias sociaux sont sécurisés et vérifiez‑en les paramètres de sécurité pour voir comment vos données seront communiquées. N’acceptez que les demandes de personnes que vous connaissez et passez en revue vos listes de contacts afin d’éliminer ceux qui ne sont pas pertinents.
  • Soyez différent – Choisir un mot ou une phrase de passe distinct pour chacun de vos importants comptes en ligne, comme le courriel et les services bancaires, est essentiel puisqu’une fuite de données pourrait mettre un mot de passe entre les mains de criminels qui l’essaieront pour accéder à d’autres comptes qui vous appartiennent.
  • Prévoyez des moyens additionnels – Activez l’authentification bifactorielle ou multifactorielle sur vos comptes en ligne, là où possible.

    • Ces authentifications vous permettent de prouver votre identité au moyen de plus d’un facteur, ce qui vous donne un niveau de sécurité additionnel.
    • L’authentification bifactorielle est, par exemple, lorsque vous saisissez votre mot de passe et un code qui vous a été fourni par texto au moment même. L’authentification multifactorielle nécessite plus de deux preuves d’identité afin d’accéder au compte; par exemple un mot de passe, une carte de crédit et des empreintes digitales.
    • La vidéo présentée sur le blogue Pensez Cybersécurité du gouvernement du Canada explique l’authentification multifactorielle ainsi que ses différentes formes.
  • Déchiquetez et détruisez – Un criminel peut voler votre identité en fouillant dans vos poubelles ou votre bac de recyclage. Déchiquetez et éliminez tous les reçus, les copies de demandes de crédit, les formulaires d’assurance, les rapports de médecin et tout document financier avant de les mettre à la poubelle ou au recyclage.

En cas de vol d’identité

  • Communiquez immédiatement avec votre banque – La banque prendra les mesures nécessaires pour aider à prévenir la fraude, notamment : annuler vos cartes de crédit et de débit et en émettre de nouvelles, mener une enquête sur les transactions frauduleuses et les renverser le cas échéant, ainsi que vous offrir les conseils pertinents.
  • Communiquez avec la police – Portez plainte immédiatement auprès de service de police local.
  • Communiquez avec les agences d’évaluation du crédit au Canada – Communiquez avec les deux agences de crédit au Canada, soit Equifax Canada et TransUnion Canada, pour demander un exemplaire de votre dossier de crédit. Si le rapport montre des créditeurs avec lesquels vous n’avez jamais fait affaire, communiquez avec eux et informez‑les que vous avez été victime de vol d’identité.
  • Placez un avis sur votre dossier de crédit – Equifax et TransUnion peuvent également mettre un avis de fraude sur votre dossier de crédit. Ainsi, tout futur créditeur qui consulte votre dossier devra communiquer avec vous avant de vous accorder un crédit. Ainsi vous pouvez empêcher un tiers d’obtenir un prêt ou une carte de crédit à votre nom. Si votre banque offre une vérification de crédit gratuite sur votre compte, profitez‑en pour garder trace de tout nouveau compte ouvert en votre nom.
  • Communiquez avec d’autres organisations, selon le cas – D’autres organisations et agences gouvernementales devraient également être au courant lorsque vos renseignements personnels sont volés ou utilisés pour commettre des fraudes. Par exemple, l’Agence du revenu du Canada (ARC) et Emploi et Développement social Canada (EDSC) devraient être informés du vol d’identité au cas où votre numéro d’assurance sociale sera utilisé pour faire une demande de service au gouvernement.

L’avenir du travail dans les banques : profondément humain

Cinq principes directeurs stimuleront la création de la main‑d’œuvre de l’avenir dans le secteur, veillant à ce que les banques aient le bon équilibre entre capital humain et capital numérique pour naviguer à travers les méandres de l’économie moderne.

Tout

Neil Parmenter, président et chef de la direction de l’ABC, discute sur BNN Bloomberg des moyens employés par les banques pour bien traverser la pandémie de COVD-19 (en anglais)

Les Canadiens et leurs activités bancaires

Protection des renseignements personnels