Dans l'arnaque du paiement en trop, le criminel qui fait un paiement en trop accidentel par chèque sans crédit incite la victime à lui retourner la différence entre le montant du chèque et le prix demandé.

Fonctionnement de l’arnaque

Voici comment se déroule normalement une arnaque de paiement en trop :

  • Le vendeur place une annonce pour la vente d’un article de valeur – voiture, meuble, article ménager. Les criminels visent principalement les annonces en ligne.
  • Le vendeur reçoit une offre d’achat, souvent par courriel.
  • L’arnaqueur qui se fait passer pour un acheteur enverra un chèque ou un mandat d’une valeur supérieure à celle de l’article. Par exemple, si l’article est vendu à 1 500 $, le chèque ou mandat sera de 3 000 $.
  • L’arnaqueur prétendra que la différence servira aux coûts de l’envoi ou aux frais de douane et doit être transférée à une tierce partie.
  • Le vendeur déposera le chèque ou mandat dans son compte et en retirera le trop payé pour l’envoyer à la tierce partie.
  • Plus tard, une fois le chèque ou mandat traité, le vendeur découvrira la fraude. Non seulement le chèque sera sans provision, mais le vendeur aura envoyé une partie de son propre argent à l’arnaqueur.
  • Dans d’autres cas, l’acheteur pourra prétendre avoir envoyé une plus grande somme par erreur. Toutefois, le résultat est le même; une fois que le vendeur aura renvoyé le trop payé, il découvrira que le chèque ou le mandat est sans provision.

Moyens de vous protéger

Cette arnaque coûte vraiment cher au vendeur. En plus de recevoir un chèque ou un mandat frauduleux et de s’être départi d’une somme d’argent considérable, le vendeur pourrait avoir également envoyé à l’arnaqueur l’article faisant l’objet de la transaction! Voici certains comportements que vous pouvez adopter en vue de ne pas vous faire prendre :

  • Méfiez-vous des acheteurs qui vous envoient une somme supérieure au prix demandé.
  • Au lieu d’accepter un chèque ou un mandat bancaire, demandez un chèque certifié.
  • Si vous recevez un paiement supérieur au montant convenu, refusez‑le et renvoyez‑le à l’acheteur.
  • Rappelez‑vous qu'un mandat bancaire est l'équivalent d'un chèque : le mandat doit être compensé et réglé de la même façon qu’un chèque, et non traité comme de l’argent liquide.
  • Afin d’en apprendre davantage au sujet des chèques et des mandats frauduleux, veuillez cliquer ici.

Un chèque ou un mandat est une entente de paiement faite entre un vendeur et un acheteur. La banque traite le paiement, mais n’intervient pas dans l’entente. Vous êtes donc responsable des dépôts que vous faites dans votre compte bancaire. Si le paiement s’avère frauduleux, vous, en tant que déposant, êtes responsable du montant. Donc, en cas de doute ou si la situation semble louche, trouvez un autre acheteur!